Archives 2015

Application de l’état d’urgence en Guadeloupe

 
Application de l’état d’urgence en Guadeloupe

Depuis le jeudi 19 novembre, l’état d’urgence est étendu à la Guadeloupe. Les forces de l’ordre sont mobilisées, le préfet dispose de pouvoirs élargis pour garantir la sécurité publique. Pour l’heure, aucune manifestation n’est interdite ou annulée.

L’état d’urgence qui a été étendu à la Guadeloupe le jeudi 19 novembre prolonge les mesures de sécurité du plan Vigipirate renforcé en donnant au préfet des pouvoirs élargis qui lui permettent notamment :

  •  d’interdire la circulation des personnes et d’instituer des zones de protection et de sécurité où le séjour des personnes est réglementé ;
  •  de procéder à des réquisitions de personnes ou de biens ;
  •  d’interdire certaines réunions ou manifestations ;
  •  d’ordonner des perquisitions à domicile de jour comme de nuit.

Ces mesures ne sont pas systématiques ni permanentes : le préfet les met en œuvre au regard de son appréciation de la menace à l’ordre et à la sécurité publique. Ainsi les mesures en vigueur aujourd’hui en Guadeloupe sont celle du plan vigipirate renforcé, conformément aux directives données dès le vendredi 13 novembre. Aucune manifestation, de quelque nature que ce soit, n’est donc à l’heure actuelle interdite ou annulée. Les forces de l’ordre de l’archipel sont mobilisées sur des missions de surveillance de proximité, de contrôles aux frontières ainsi que de sécurisation des événements rassemblant un grand nombre de personnes.

Les mesures exceptionnelles que le préfet pourrait être amené à prendre seront définies en liaison étroite avec les élus du territoire. Le lundi 23 novembre, le préfet a réuni les parlementaires, les présidents de collectivités et les maires pour leur présenter le cadre dans lequel s’inscrit l’état d’urgence.

> Communiqué de presse concernant l'application de l'état d'urgence Outre-mer - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,09 Mb

 Page du gouvernement reprenant toutes les informations sur les attentats de Paris

état d'urgence