Archives 2015

Première réunion du Comité régional de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle (CREFOP)

 
 
Comité régional de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle (CREFOP)

Première réunion du CREFOP

Ce lundi 1er juin, le préfet de la région Guadeloupe et le président du Conseil régional ont procédé à l’installation de la première réunion du Comité régional de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle (CREFOP).

Ce comité regroupe des représentants de l’État et du conseil régional, des organisations professionnelles d’employeurs ainsi que des organisations syndicales de salariés. Il œuvre à la définition d’une stratégie régionale concertée en matière d’orientation professionnelle, de développement de l’alternance et de formation professionnelle des salariés et des demandeurs d’emploi.

Le CREFOP est co-présidé par le préfet de région et le président du Conseil régional. La vice-présidence est assurée conjointement par un représentant des organisations professionnelles d’employeurs et un représentant des organisations syndicales de salariés.

Les missions du CREFOP

Issu de la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle et à l’emploi, le CREFOP est chargé des fonctions de diagnostic, d’étude, de suivi et d’évaluation des politiques nécessaires pour assurer la coordination entre les acteurs et la cohérence des programmes de formation dans la région.

Chaque année il établit un bilan régional des actions financées au titre de l’emploi de la formation et de l’orientation professionnelle.

Il donne un avis avant leur adoption ou leur conclusion sur :

- la carte régionale des formations professionnelles

- les programmes relevant du service public régional de formation professionnelle

- le cahier des charges fixant les normes au service public de l’orientation professionnelle

De plus, en Guadeloupe, le CREFOP doit émettre un avis sur la charte ou le plan de prévention de lutte contre l’illettrisme et sur les activités dédiées à la mobilité.

Bien entendu c’est aussi une instance de suivi qui examinera les différents bilans des actions menées pour adapter au fur et à mesure l’offre et la demande en matière de formation.