Archives 2015

Le GIPN Antilles Guyane forme à la lutte anti-drogue

 
 
Le GIPN Antilles Guyane forme à la lutte anti-drogue

Le GIPN en République Dominicaine

Prises d’otage, interventions à haut risque, le groupe d’intervention de la Police nationale (GIPN) est un groupe d’élite rompu à toutes les situations.

Le GIPN à Sainte-Lucie

Le GIPN à Sainte-Lucie

Mais si l’on connaît les missions opérationnelles des hommes en noir, le GIPN Antilles Guyane basé en Guadeloupe possède aussi une autre spécificité : celle de former de nombreuses polices de la Caraïbe aux interventions dangereuses. Haïti, Sainte-Lucie, Guyana, République dominicaine, le GIPN dispense ainsi le savoir-faire de la police française auprès de groupes spécialisés dans la lutte anti-drogue.

Formé de 16 fonctionnaires dirigés par un commandant de police, ce groupe se déplace régulièrement sous l’égide du CIFAD (centre interministériel de formation anti-drogue), qui organise et finance ces missions de formation.

Depuis 2014 , le GIPN Antilles Guyane a réalisé :

  •  deux missions de formation à Sainte-Lucie (surveillance/filature et tactique/tir) au bénéfice de la police judiciaire anti-drogue Sainte-Lucienne ;
  •  une mission à Haïti pour former le SWAT et la BRI locale aux techniques de corde mais aussi au tir ;
  •  une mission au Guyana au bénéfice de la police judiciaire (PJ) anti-drogue ;
  •  un stage de tir/tactique et techniques de corde en République Dominicaine ;
  •  un stage de filature et surveillance pour le groupe d’intervention anti-drogue de la police judiciaire de la Barbade.

Les hommes du GIPN devraient prochainement repartir à Haïti pour dispenser une nouvelle formation aux policiers haïtiens. Une bien belle manière de faire rayonner le savoir faire de la police française.

Le GIPN à Haïti avec les autorités locales haïtiennes

Le GIPN à Haïti avec les autorités locales haïtiennes