Archives 2015

Le préfet signe deux conventions « territoires à énergie positive pour la croissance verte »

 
 
préfet au séminaire

Ce jeudi 4 juin, dans le cadre du séminaire « Nouvelles formes d’économie dans les territoires insulaires et enjeux climatiques », le préfet de région a signé deux conventions « Territoires à énergie positive pour la croissance verte », l’une avec la communauté d’agglomération du Nord Basse-Terre (CANBT) et la seconde avec la commune de Bouillante.

La CANBT et la commune de Bouillante ont candidaté à l’appel à projets que le ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie a lancé en septembre 2014 pour mobiliser 200 territoires à énergie positive pour la croissance verte.

Il s’agissait ainsi de donner une impulsion forte pour encourager les actions concrètes qui peuvent contribuer à :

> atténuer les effets du changement climatique, pour que la France soit exemplaire lors de la Conférence climat de Paris 2015 ;

> encourager la réduction des besoins d’énergie et le développement des énergies renouvelables locales ;

> faciliter l’implantation de filières vertes pour créer 100 000 emplois sur trois ans ;

> reconquérir la biodiversité et valoriser le patrimoine naturel.

la signature des conventions

Le projet de la communauté d’agglomération du Nord Basse Terre

La CANBT s’est engagée à réaliser un état des lieux complet de ses bâtiments et à leur réhabilitation énergétique. Elle participera au développement des énergies renouvelables et construira des bâtiments HQE (Haute qualité environnementale) ou à énergie positive. Dans le domaine des déchets, la collectivité va également valoriser d'avantage les déchets actuellement enfouis avec un programme volontariste de tri des ordures ménagères, une valorisation par les filières existantes, et une production de l'énergie avec le résidu fortement carboné.

Le projet de la commune de Bouillante

La commune de Bouillante s’est engagée à travailler sur le renouvellement du parc d’éclairage public communal ainsi que sur la valorisation de la vapeur géothermique pour la production de froid à destination des bâtiments tertiaires et administratifs : cuisine centrale, lycée…

Elle développera également l’utilisation des énergies renouvelables (géothermie et solaire) en autoconsommation sur des bâtiments communaux (hall des sports, éclairage parking...) et s’engagera dans des projets de mobilité durable.

Les partenaires des collectivités

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEMEagence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) accompagne ces deux contrats ambitieux, aux côtés de la Caisse des dépôts et Consignation (CDCCaisse des dépôts et consignations) et de la Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement (DEALDirection de l'environnement, de l'aménagement et du logement) :

> Un soutien technique d’abord avec l’établissement d’un contrat d’objectifs territorial (COT) avec la CANBT et l’expertise d’un ingénieur conseiller en énergie Partagé pour la commune de Bouillante.

> Un soutien financier ensuite puisque L’enveloppe de la Caisse des Dépôts et Consignation ainsi que l’enveloppe ADEMEagence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, permettront d’assurer le financement de la plupart des projets des collectivités entre 80% et 100%.