Archives 2015

Priorité à l’ordre et la sécurité publique

 
 
Priorité à l’ordre et la sécurité publique

Après la zone de sécurité prioritaire de Pointe-à-Pitre, c’est sur les communes de Sainte-Anne et de Saint-François que le préfet de région a décidé de déployer une vaste opération de sécurité publique.

« La peur doit changer de camp, a affirmé le préfet. Elle doit être du côté de celles et ceux qui enfreignent la loi. Je veux ici rassurer la population, les commerçants... chacun doit se sentir en sécurité et je mettrai tout en œuvre pour cela. »

Pour l’heure, l’opération de Sainte-Anne et de Saint-François a mobilisé gendarmes, policiers municipaux et douaniers avec deux équipes cynophiles. Un déploiement qui a permis de contrôler plus de 80 véhicules et une soixantaine de personnes, en relevant plusieurs infractions. 

Coordonner les actions des forces de l’ordre

Au-delà du caractère imposant du dispositif, c’est surtout la coopération entre les services de l’État et les collectivités locales que le préfet a voulu souligner. Le maire de Sainte-Anne Christian Baptiste et celui de Saint-François, Laurent Bernier l’ont ainsi accueilli avec plaisir sur leurs communes, l’accompagnant auprès de la population.

« Nous travaillons tous dans la même direction, policiers, gendarmes, douaniers, policiers municipaux, insistait le préfet. Nos actions doivent être coordonnées pour encore plus d’efficacité. La semaine dernière, nous étions en zone police dans un quartier de Pointe-à-Pitre classé zone de sécurité prioritaire (ZSPZone de sécurité prioritaire). Cette semaine, je suis sur le terrain de communes touristiques. Aucun secteur aujourd’hui n’est épargné par la délinquance en Guadeloupe et aucune commune n’échappera à notre vigilance. »

Plus d'images sur