Archives 2015

Travaux du grand port : 24 bouées de signalisation pour le nouveau chenal

 
 
Travaux du grand port : 24 bouées de signalisation pour le nouveau chenal

Du 15 septembre à la mi-octobre, d’importants travaux de signalisation vont être réalisés pour la mise en place du nouveau chenal du Grand port maritime de la Guadeloupe (GPMGGrand Port Maritime de la Guadeloupe), à Pointe-à-Pitre.

Les navigateurs et usagers du site sont invités à être vigilants durant la durée des travaux. La Subdivision des Phares et Balises s’apprête à réaliser d’importants travaux de signalisation maritime dans le Petit-Cul-de-Sac-Marin pour la mise en service du nouveau chenal d’accès du Grand Port Maritime de la Guadeloupe (GPMGGrand Port Maritime de la Guadeloupe). Ces travaux devraient commencer ce mardi 15 septembre et se terminer à la mi-octobre, en fonction des conditions météorologiques.

Les navigateurs et usagers de la zone sont invités à se montrer vigilants car durant quelques jours, deux chenaux (l’ancien et le nouveau) coexisteront. Le chenal existant reste le chenal de référence jusqu’à la mise en service du nouveau chenal qui fera l’objet d’une information nautique spécifique. Ce nouveau chenal implique la mise en place de vingt-quatre bouées de signalisation maritime de nouvelle génération. Ces bouées lumineuses hautes d’une dizaine de mètre pèsent près de huit tonnes et auront une portée de feu de trois milles nautiques (environ 5,5km).

Les feux bénéficient d’une technologie moderne, en l’occurrence des diodes électroluminescentes. Elles sont à la fois économes en énergie et offrent une grande portée ainsi qu’une grande intensité lumineuse pour une durée de vie minimale de dix ans, bien supérieure en cela aux lampes incandescentes actuelles.

DSC02586
DSC02581

 

La mise en place du nouveau chenal en trois phases

La première phase sera consacrée à la mise en place du chenal intérieur avec l’installation de douze bouées pour l’encadrer. La deuxième phase sera consacrée à la mise en place du chenal extérieur soit douze bouées également, mais avec un temps de travaux nécessairement plus long, tenant compte de la taille, du poids et de la position plus lointaine des bouées.

Il s’agira, dans un troisième temps, d’enlever le chenal actuel en procédant au retrait de sept balises à flotteur immergé dont chaque ouvrage pèse environ 20 tonnes.

La grande majorité des opérations à terre comme en mer seront réalisées par les personnels des Phares & balises de la Direction de la Mer de Guadeloupe et du baliseur « Le Kahouanne » de l’Armement des Phares et Balises