Archives 2016

Rénovation urbaine : le préfet signe la dernière phase des travaux à Pointe-à-Pitre et aux Abymes

 
Rénovation urbaine : le préfet signe la dernière phase des travaux à Pointe-à-Pitre et aux  Abymes

Les travaux à Pointe-à-Pitre et aux Abymes, dans le cadre du programme national de rénovation urbaine (PNRU), doivent être terminés en 2020 et 2021. Un nouveau programme (NPNRU) est déjà lancé.

La Guadeloupe a connu ces dernières décennies, une mutation profonde d’une société rurale vers une société urbaine. C’est pour accompagner cette mutation et lutter contre les problèmes d’enclavement des quartiers qui en résultent que des vastes programmes de rénovation urbaine ont été lancés, soutenus par l’État, notamment avec l’ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine).

Les villes de Pointe-à-Pitre et des Abymes ont été ainsi retenues, dans le cadre du programme national de rénovation urbaine (PNRU), avec la signature en 2006, d’une convention relative au projet de la Ville de Pointe-à-pitre et en 2009 pour celle des Abymes.

La rénovation urbaine de Pointe-à-Pitre et des Abymes

rupap

La dernière phase des travaux de rénovation est signée pour Pointe-à-Pitre.

Le projet de rénovation urbaine de Pointe-à-Pitre (RUPAP) avait pour objectif la refonte en profondeur les quartiers de Bergevin, Chanzy et Henri IV. Il visait à remodeler le quartier de Lauricisque et requalifier le centre ancien par la construction de logements dans des dents creuses, à destination des habitants des bâtiments démolis.

Le projet de rénovation urbaine des Abymes (RUZAb) s’étendait sur deux quartiers, de part et d’autre de la RN1 : des opérations de démolitions et d’aménagements sur le quartier de Grand camp ; des travaux de requalification des axes et des espaces publics en plus de quelques opérations de résidentialisation et de réhabilitation, sur le quartier du Raizet.

Ces projets d’envergure, totalisent des investissements approchant le milliard d’euros avec un soutien de l’État de plus de 320 millions d’euros. A terme, 2600 logements seront démolis et 2800 construits. D’ores et déjà, de nombreux équipements structurants été réalisés : les écoles de R. Jolivière et de Grand camp, le centre culturel du Raizet et le CACEB de Bergevin, l’aménagement du marché Saint Antoine et du jardin du cimetière et du Mail à Man Réaux.

La clôture du Programme national de rénovation urbaine (PNRU)

les abymes

Signature également avec le maire des Abymes pour la dernière phase des travaux.

Aujourd’hui, ces opérations sont en pleine phase opérationnelle, grâce à un partenariat fort entre les collectivités, l’Etat et l’ANRU. Néanmoins, beaucoup reste à réaliser et les calendriers sont serrés jusqu’à l’achèvement de ces premiers programmes : en décembre 2020 pour le RUPAP et en juin 2021 pour le RUZAb.

C’est l’objet des avenants aux conventions que le préfet de la région Guadeloupe vient de signer avec la ville de Pointe-à-Pitre et celle des Abymes, aux côtés du directeur général de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine, du Département et de la Région. Ces avenants fixent en effet les modalités de clôture du PNRU, afin de permettre un dernier ajustement des projets et les ultimes redéploiements avant la clôture des engagements de l’ANRU.

Le nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU)

L’ANRU a lancé depuis la fin de l’année 2014 son nouveau programme de renouvellement urbain, en identifiant les quartiers éligibles. Pour la Guadeloupe, les 4 quartiers identifiés se situent tous sur le territoire de la communauté d’agglomération Cap Excellence :

> Les Abymes : Capou-Ferrand / Vieux-Bourg

> Pointe à Pitre : Mortenol / Les Lauriers

> Les Abymes – Pointe à Pitre : Zamia / Carénage / Louisy Mathieu / Blanchard

> Les Abymes – Pointe à Pitre : Bergevin / Lauricisque / Grand Camp. 

Il reste désormais à établir ce NPNRU en cohérence avec les deux projets en cours, voire en complémentarité s’il s’avérait nécessaire d’achever les projets urbains qui n’ont pu l’être dans le cadre du premier programme.