Archives 2016

Cyclone MARIA, la Guadeloupe passe en alerte de niveau gris

Depuis ce mardi 19 septembre à 08h30, la Guadeloupe est passée en alerte gris cyclonique. Retrouvez ici tous les bulletins météo, les communiqués de la préfecture et les consignes de sécurité à la population.

> Voir l'article

Vous voyagez prochainement ? Quelques rappels pour voyager l’esprit tranquille

 
 
Vous voyagez prochainement ? Quelques rappels pour voyager l’esprit tranquille

A l’approche des départs en vacances, quelques rappels pour voyager sans encombres.

Sommaire

1/ Pensez titre de transport : pensez carte d’identité et passeport
2/ Vous voyagez avec un enfant ? Votre enfant voyage seul ?
3/ Votre animal de compagnie voyage avec vous ?
La rage est toujours mortelle. Ne ramenez pas la rage dans vos bagages !
4/ Ce que vous pouvez ramener dans vos bagages
Pour en savoir plus

1/ Pensez titre de transport : pensez carte d’identité et passeport

On l’oublie parfois mais pour se rendre en métropole ou à l’étranger, il faut présenter une pièce d’identité en cours de validité.

Si vous voyagez en France

Pour les déplacements vers des départements français, une carte d’identité suffit.

Bon à savoir : la durée de validité de la carte nationale d’identité est passée de 10 à 15 ans pour les personnes de plus de 18 ans depuis le 1er janvier 2014. La prolongation de la validité de la carte est automatique et ne nécessite aucune démarche particulière. La date de validité inscrite sur le titre ne sera pas modifiée.

Si vous voyagez à l’étranger

Au sein de l’Union européenne (UE) et de l’espace Schengen :

La carte nationale d’identité en cours de validité est suffisante pour voyager. Cependant, et de façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, il vous est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.

Si vous voyagez uniquement avec votre carte nationale d’identité, vous pourrez télécharger et imprimer une notice multilingue expliquant ces nouvelles règles sur la Fiche "Conseils aux voyageurs" (http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/) de chacun des pays acceptant la carte d’identité. Vérifiez sur la Fiche du pays où vous souhaitez vous rendre que les autorités ont bien marqué leur accord pour reconnaître les CNICarte nationale d'identité portant une date de validité en apparence périmée pour rentrer sur leur territoire.

Hors UE et de l’espace Schengen :

Dans tous les autres pays du monde, il vous faudra un passeport pour voyager. Attention, la plupart des états exigent un passeport valide plusieurs mois après la date prévue de retour en France. Adressez-vous en temps utile à votre préfecture pour son renouvellement éventuel.

Pensez à conserver, à votre domicile, la photocopie des documents que vous emportez (en cas de perte ou de vol à l’étranger) et à vous munir d’au moins 2 photos d'identité.

Bon à savoir : ne voyagez pas avec un passeport qui a été déclaré perdu ou volé, même si vous l’avez retrouvé après votre déclaration. Vous risquez de vous voir refuser l’accès au pays de destination par les autorités locales (interconnexion des bases de données).

Que faire en cas de perte ou de vol ?

En cas de perte ou vol du passeport ou de la carte nationale d’identité lors d’un séjour à l’étranger, vous devez, en tout premier lieu, en faire la déclaration aux autorités locales de police. À partir de cette déclaration, l’ambassade ou le consulat de France pourra établir, selon les cas, un laissez-passer ou un passeport d’urgence. Attention cette formalité est payante et nécessite un délai.

2/ Vous voyagez avec un enfant ? Votre enfant voyage seul ?

L’enfant mineur qui voyage seul ou avec ses parents doit être muni (en fonction du pays de destination) :

  • de sa carte nationale d’identité (notamment pour les pays de l’UE et de l’espace Schengen) ;
  • de son passeport ;
  • de son passeport revêtu d’un visa.

S’agissant des documents exigés par le pays de destination, il est recommandé de consulter l’ambassade ou le consulat du pays de destination ainsi que la Fiche « Conseils aux voyageurs » correspondante sur le site du ministère des Affaires étrangères et du Développement international (http://www.diplomatie.gouv.fr/)

Certains pays peuvent exiger la preuve que l’autre parent autorise ce voyage, sous la forme d’un simple courrier sur papier libre (qui n’est donc pas délivré en mairie). Si un visa est nécessaire, prenez contact en temps utile avec les services consulaires étrangers en France, car il peut être nécessaire de disposer d’un délai suffisant pour produire certains documents selon les pays (formulaire, photographie, extrait de casier judiciaire, relevé bancaire, billet de transport aller et retour, etc).

3/ Votre animal de compagnie voyage avec vous ?

Si vous voyagez avec un chat ou un chien, il faut que celui-ci soit âgé de 8 semaines. Dans le cas contraire, les chiots de moins de 8 semaines doivent voyager avec la mère. Dans tous les cas, vous aurez besoin, si vous vous rendez en Métropole et dans les DOMDépartement d'outre-mer (sauf la Guyane) de :

  • la carte d’identification
  • le certificat de bonne santé

Certaines compagnies aériennes exigent la vaccination antirabique.Dans ce cas seront nécessaires :

  • le passeport attestant de l’identification et de la vaccination antirabique
  • le certificat de bonne santé

Vous retrouverez toutes les informations utiles sur le site de la direction de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt de Guadeloupe (http://daaf971.agriculture.gouv.fr/QUELLES-EXIGENCES-POUR-LE-VOYAGE-D)

De manière générale, ne comptez pas partir à l’étranger avec votre animal de compagnie de manière impromptue : il faudra d’abord vous renseigner auprès de l’ambassade du pays de destination plusieurs semaines, voire plusieurs mois à l’avance. Demandez quels sont les papiers à présenter à la douane, les vaccinations obligatoires et les certificats de santé nécessaires, tout en sachant que certaines inoculations sont exigées jusqu’à 6 mois à l’avance. Sachez que certains pays empêchent l’entrée des animaux sur leur territoire et que d’autres exigent un permis d’importation.

La rage est toujours mortelle. Ne ramenez pas la rage dans vos bagages !

Présente sur tous les continents, et notamment dans la Caraïbe, la rage tue, chaque année, près de 70 000 personnes. Les conséquences de l’apparition d’un cas de rage sur le territoire seraient considérables : traitement lourd de toutes les personnes contact, euthanasie de tous les animaux non valablement vaccinés et ayant été en contact avec l’animal enragé, restrictions de mouvements...

http://agriculture.gouv.fr/gare-la-rage-le-ministere-lance-une-campagne-de-sensibilisation-et-invite-chacun-la-vigilance

Pour rappel, selon l’article L. 237-3 du code rural et de la pêche maritime, est puni de deux ans d’emprisonnement et de 15.000 € d’amende le fait d’introduire sur le territoire métropolitain ou dans les départements d’outre-mer des animaux vivantes des produits et sous-produits d’origine animale ou des aliments pour animaux ne répondant pas aux conditions sanitaires ou ayant trait à la protection des animaux prévues à l’article L. 236-1.

4/ Ce que vous pouvez ramener dans vos bagages

Un guide des formalités administratives est mis à votre disposition : 

> Brochure voyagez tranquille - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,94 Mb

Rendez-vous sur le site internet de la douane www.douane.gouv.fr . Vous y trouverez le détail de toutes les informations et numéros de téléphone utiles à votre voyage. Vous pouvez également : appelez INFO DOUANE au 01.72.40.78.50 ou télécharger l’application Smartphone gratuite « Douane Française ».

Lorsque vous voyagez, n’oubliez pas :

  • de déclarer à la douane les sommes transportées dépassant 10.000 euros par personne ou leur contre-valeur
  • de déclarer toute marchandise d’une valeur supérieure à 1000 € par personne

Vous pourrez donc importer des marchandises d’une valeur inférieure à 1000 € par personne ET les produits repris dans le tableau ci-dessous :

 

Franchises quantitatives

(par voyageur de 17 ans et plus)

Tabacs

- 200 cigarettes

- ou 100 cigarillos

- ou 50 cigares

- ou 250 g de tabac à fumer

ET
Alcools

- 1 litre d'alcool titrant plus de 22 °

- ou 2 litres d'alcool titrant moins de 22°

ET
Autres boissons - 4 litres de vin et 16 litres de bière

Les valeurs et quantités citées ne peuvent pas être cumulées (ex. un appareil d’une valeur de 2.000 euros devra être déclaré même si deux personnes voyagent ensemble).

Ces seuils sont identiques pour l’entrée en Guadeloupe depuis la Métropole ou en France métropolitaine depuis la Guadeloupe. Toutefois des tolérances différentes s’appliquent si vous venez d’un autre pays.

Les marchandises interdites :

  • Les contrefaçons (produits dont les marques ou modèles sont falsifiés), les stupéfiants et les espèces animales protégées ;
  • Les espèces végétales
  • Les médicaments si la quantité transportée excède celle correspondant à un usage personnel ou médicaments non autorisés sur le marché français
  • Tous les produits dont la commercialisation est interdite (cf. ci-dessous).

La Douane travaille en contact permanent avec les autres services de l’État comme la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (DIECCTEDirection des entreprises, de la concurrence,  de la consommation, du travail et de l’emploi).

Le Pôle C de la DIECCTEDirection des entreprises, de la concurrence,  de la consommation, du travail et de l’emploi de Guadeloupe a en charge l’application des réglementations Concurrence, Consommation et Répression des Fraudes (Code de la Consommation et Code du Commerce).

Comme chaque année, les agents de ce service participent sur tout le territoire de l’archipel à l’Opération Interministérielle Vacances de juin à septembre, en collaboration avec les autres services de l’État (DIRMER, DJSCSDirection de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, DAAFDirection de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt, douane, police, gendarmerie, etc.).

Les contrôles réalisés portent sur :

  • l’information fidèle et loyale du consommateur-vacancier à travers le respect strict des règles d’affichage (prix, étiquetage, remise de note, etc.)
  • la sécurité à l’égard des produits et des prestations offertes (produits vendus sur les marchés, activités nautiques, etc.)
  • le fonctionnement concurrentiel du marché (lutte contre la contrefaçon, l’économie souterraine et le para-commercialisme)

Une attention particulière sera apportée en 2015 sur la protection des jeunes en vacances (contrôles des activités sportives, conformité des produits, sécurité des équipements) et les commerces saisonniers soumis à un pic d’activité durant cette période (commerces sédentaires proches des lieux de séjour des vacanciers, marchés forains et ambulants).

Un guide des vacances est disponible à l’adresse internet suivante sur lequel le consommateur trouvera toutes les informations utiles et nécessaires concernant les déplacements, les loisirs, les achats, les voyages pour passer des vacances tranquilles et agréables : http://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/dgccrf/documentation/publications/brochures/2015/brochure_ete/Brochure_ete2015.pdf

Pour en savoir plus

- Coordonnées des ambassades et consulats étrangers en France 

- Site mon.service-public.fr

- Site du ministère des affaires étrangères

- Site du ministère de l’Intérieur

- Site de la douane