Actualités

La Guadeloupe, région pilote pour l’installation de radars-tourelles

 
 
La Guadeloupe, région pilote pour l’installation de radars-tourelles

Les premiers radars-tourelles devraient être opérationnels à la fin de l'année 2018. L'installation commencera à partir d'octobre. Une centaine de sites d'implantation sont prévues mais le nombre de radars ne changera pas.

La mortalité routière en Guadeloupe se caractérise par un nombre de tués sur la route parmi le plus élevé de France ramené à la population du département : la mortalité routière est ainsi en moyenne trois fois plus importante en Guadeloupe que dans les autres départements de France.

Les causes de cette mortalité routière importante sont à rechercher dans la vitesse excessive, l’alcool au volant et l’absence de port d’équipements de sécurité (casque, ceinture de sécurité).

Face à ce constat, le ministère de l’Intérieur a désigné la Guadeloupe et la Martinique comme départements pilotes pour l’expérimentation du déploiement d’une nouvelle génération de dispositifs de contrôle automatisé appelés « radars-tourelles ».

Une centaine de tourelles pour 20 radars

Une centaine de sites d’implantation de tourelles sera identifiée, à partir des zones les plus accidentogènes et après consultation des forces de l’ordre, de Routes de Guadeloupe et des collectivités locales.

Le nombre de radars ne va pas changer (une vingtaine). Toutefois, des rotations de ces radars auront lieu entre les tourelles, dans l’objectif de sécuriser les principales routes de Guadeloupe sur la totalité de leur linéaire et ainsi diminuer le nombre d’accidents et de morts sur les routes.

Début des installations en octobre 2018

Le déploiement de ce dispositif est prévu entre mi-2018 et mi-2019. Les premières cabines nouvelles générations seront posées à compter d’octobre 2018. 50 % des radars tourelles devraient être opérationnels au 31 décembre 2018 et 100 % au 30 juin 2019.

A leur mise en service, les radars-tourelles signaleront uniquement les excès de vitesse. Dans les années à venir, d’autres fonctions pourront être développées comme la détection du port des équipements de sécurité (ceinture, casque) ou l’utilisation du téléphone au volant.