Actualités

Menace terroriste, l'exercice Athéna au lycée Gerville-Réache

 
Menace terroriste, l'exercice Athéna au lycée Gerville-Réache

Le lycée Gerville-Réache a été le théâtre de l'exercice de crise  Athéna qui a mobilisé élèves et personnels de l’établissement mais aussi l’ensemble des services de secours, de police et de santé sous la coordination du préfet.

Mardi 17 mai, 14 h. On découvre une enveloppe contenant une poudre blanche suspecte au lycée Gerville-Réache à Basse-Terre. Aussitôt, le chef d’établissement donne l’alerte et ordonne la mise en œuvre du plan particulier de mise en sécurité (PPMS) du lycée.

C’est sur ce début de scénario que se sont mobilisés les acteurs de la gestion de crise. Très vite, les sapeurs-pompiers arrivent sur place mais aussi le SAMUService d'Aide Médicale Urgente, la police nationale, la police municipale…

Des élèves confinés, un périmètre de sécurité mis en place

Plusieurs élèves et personnels de l’établissement, en contact avec l’enveloppe, ont été confinés dans une salle de classe. Un périmètre de sécurité est mis en place et la prise en charge des victimes commence.

Les procédures, pour une première analyse du produit suspect, sont en cours. Personne ne sait encore s’il s’agit d’un acte terroriste. Le préfet décide d’activer le centre opérationnel départemental (CODCentre opérationnel départemental) en Préfecture. C’est de ce lieu qu’il coordonne toutes les opérations de secours et de mise en sécurité de la population.

Parallèlement à l’activation du CODCentre opérationnel départemental, le préfet demande aussi la mise en place de la cellule d’information au public (CIP) avec un numéro d’appel destiné en priorité aux familles pour s’informer de la situation en cours.

Une cellule de crise est également installée au Rectorat et l’agence régionale de santé (ARSAgence Régionale de Santé) est mobilisée. Cet exercice permet ainsi de tester le rappel des personnels qui composent la cellule régionale d’appui et de pilotage sanitaire (CRAPS). Elle est temporaire, activée et dimensionnée en fonction de la nature du problème, sur décision du directeur général de l’ARSAgence Régionale de Santé dès lors que la situation rencontrée est jugée exceptionnelle.

C’est aussi l’ARSAgence Régionale de Santé, sous la coordination du préfet, qui assure la mise en œuvre de la cellule d’urgence médico-pédagogique (CUMP) dont le rappel a également été testé pour cet exercice.

Les communiqués adressés à la presse durant l'exercice :

> Exercice Athéna - communiqué de presse n° 1 exercice - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,09 Mb

> Exercice Athéna - communiqué de presse n° 2 exercice - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,08 Mb

> Exercice Athéna - communiqué de presse fin d'exercice - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,08 Mb

DSC02763

Un périmètre de sécurité a été mis en place dans la cour de l'établissement. Une première équipe de reconnaissance est mobilisée.

DSC02767

Personne derrière ce cordon. Cette partie du bâtiment n'est plus accessible

DSC02793

Les sapeurs- pompiers déploient leur matériel

DSC02828

Les premiers élèves sont évacués. La fin de l'exercice est proche.

   

Plus de photos sur FB