Actualités

Retour sur les 2 èmes assises territoriales du travail social de la région Guadeloupe

 
Retour sur les 2 èmes assises territoriales du travail social de la région Guadeloupe

Les 2 èmes assises territoriales du travail social de la région Guadeloupe se sont tenues le 25 juin 2015 de 8h30 à 16h30 au ciné théâtre du Lamentin. Elles ont réuni plus de 300 professionnels du secteur social et médico-social de la Guadeloupe, ainsi qu’une délégation d’une dizaine de cadres de la Martinique de la Direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, conseil général, association du secteur de la formation AMDOR).

Différents ateliers étaient proposés parmi lesquels :

  • Travail social aujourd’hui dans l’espace caribéen ; changement de représentations / nouvelle définition,
  • Travail social et recomposition territoriale, quelles légitimités ? Quels lieux de décision ?
  • Apport de la sociologie et de l’anthropologie des Antilles dans la formation de travail social.

Ces travaux, animés par Madame Hélène Migerel, docteur en sciences humaines, psychanalyste, Monsieur Julien Merion, politologue, universitaire, enseignant chercheur, et Albert Flagie, éducateur spécialisé, docteur en anthropologie, montrent que les travailleurs sociaux constituent le premier niveau de réponse du traitement de la question sociale en Guadeloupe.

Au-delà des problématiques relatives à l’augmentation du chômage, de la précarité, et de l’exclusion, les travailleurs sociaux sont, aujourd’hui, en prise avec certains publics qui présentent une souffrance psychique, des troubles du comportement, des maladies mentales. Ils doivent également s’ajuster à un nouveau public qui bien que non inséré socialement, présente un très bon niveau d’étude et de culture.
Ces nouveaux paramètres, renforcent la difficulté d’établir un lien de confiance avec l’usager citoyen, pour l’accompagner afin d’accéder ou de recouvrer ses droits sociaux, en vue d’une autonomie, pour ses développements et épanouissements personnels.

Si les 1 ères assises de juin 2014 avaient permis de croiser les expériences, les observations et expertises entre professionnels et représentants politiques, la tenue des 2 èmes assises a rappelé les fondamentaux du travail social , notamment sur le « faire sens » et la cohésion d’ensemble. 

Il s’agit notamment de mettre en place :

  • une formation relevant de la clinique du travail social, à savoir l’analyse des pratiques professionnelles et groupes de parole, pour les professionnels en charge de l’accompagnement des personnes, familles, et groupes
  • des échanges avec d’autres professionnels afin de déconstruire les représentations pour s’adapter aux différents changements.

En conclusion, le directeur du centre national de la fonction publique territoriale (CNFPTCentre national de la fonction publique territoriale), Jules Otto s’est engagé à mettre en place dans le cadre de la formation continue des cadres territoriaux sur le management, des modules de formation de sociologie et d’anthropologie des Antilles.

La directrice de la Direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DJSCSDirection de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale), Jacqueline Madin envisage d’organiser au quatrième trimestre de l’année 2015, une rencontre entre les pouvoirs publics et le comité de pilotage des assises territoriales du travail social afin d’aboutir à un protocole d’accord sur l’apport de la sociologie et de l’anthropologie dans les formations de travail social en Guadeloupe. La DJSCSDirection de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale souhaite également la mise en place d’une convention entre les partenaires pour la formation des travailleurs sociaux et la mise en œuvre de la gratification dans le champ de formation du travail social.