La cérémonie d’accueil des nouveaux citoyens français

 
 
La cérémonie d’accueil des nouveaux citoyens français

Quatre vingt douze nouveaux citoyens français ont reçu leur décret de naturalisation, au  cours d’une cérémonie empreinte d’émotion à la salle Schœlcher.

« Cette cérémonie de naturalisation est un moment important pour chacune et chacun d’entre vous et pour notre pays, la France, puisqu’il marque votre appartenance, désormais, à notre communauté nationale, a commencé le préfet.

Ce jour est pour vous l’aboutissement d’un parcours qui a débuté avec votre arrivée sur le sol français : certains pour y trouver du travail ou y faire des études, d’autres pour y fuir la guerre ou l’oppression, d’autres encore pour des raisons plus privées.

Vous auriez pu continuer à garder votre statut d’étranger vivant régulièrement sur notre sol mais vous avez choisi une autre voie, celle de devenir français.

C’est une belle et grande décision (…). C’est un acte essentiel de votre vie qui vous engage, vous-même, vos enfants et les générations qui suivront.

Devenir français n’est pas une simple formalité administrative. C’est un acte fondamental, un acte qui engage, un acte qui vous engage personnellement, au plus profond de votre esprit et de votre cœur.

 

Des droits et des devoirs

 

Devenir français, c’est bénéficier des droits propres à tous nos concitoyens, a poursuivi le préfet. Mais devenir français, c’est aussi prendre conscience que chaque citoyen a également – je dirai presque d’abord- des devoirs.

Le premier, c’est le respect de la loi. La France est une république indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race, de religion, de sexe. Elle respecte toutes les croyances (…)

Devenir français, c’est également s’intégrer pleinement à notre pays. La citoyenneté vous confère ainsi le droit de décider de l’avenir de notre pays par le droit de vote.

Devenir français, c’est bien entendu également s’engager à acquérir la maîtrise de notre langue...c’est aussi vous inscrire dans le projet d’une France moderne qui porte ses valeurs avec détermination et respect.

Cette cérémonie est également importante pour la France. Car notre Nation va s’enrichir de vos forces, de votre culture et de vos expériences personnelles. Avant vous, beaucoup d’hommes et de femmes, venus d’ailleurs et d’origines diverses ont adopté notre nation, l’ont enrichie de leurs forces, de leur culture et de leurs expériences professionnelles, ont contribué à son dynamisme, l’ont aimée et l’ont servie au point, parfois, dans les périodes tragiques de l’histoire de France, de donner leur vie pour défendre leur nouvelle patrie. »

En préambule de la cérémonie, un film illustrant l’histoire de la France, les principes qui fondent la citoyenneté Française et européenne ainsi que le rappel des droits et des devoirs que confère la nationalité française, a été présenté aux participants.

Le préfet, accompagné des élus, a remis le décret de naturalisation à chacun des nouveaux citoyens français, un moment fort en émotion qui s’est conclu par une Marseillaise, à l’invitation du représentant de l’état, par l’ensemble de l’assemblée

Les 92 nouveaux citoyens français (73 adultes et 19 enfants) sont originaires des pays suivants : Bénin, Brésil, Chine, Cuba, Dominique, Espagne, Guinée, Haïti, Liban, Maroc, Sénégal, Suisse, Syrie, Togo, Vietnam.

Toutes les photos de la cérémonie sur : http://bit.ly/2rRW3Ei

Allocution de M. Jacques BILLANT, préfet de la Guadeloupe