Journée nationale à la mémoire des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et d'hommage aux « Justes » de France.

 
DSC03926

Ce dimanche 17 juillet, après une minute de silence en mémoire des victimes de l'attentat de Nice, Jacques Billant, préfet de la région, a présidé la cérémonie commémorative de la journée nationale des victimes des crimes racistes et antisémites de l’État français et en hommage aux « Justes » de France.
 Cette cérémonie s’est déroulée au Champ d’Arbaud à Basse-Terre, en présence du coordonnateur militaire de la Guadeloupe, des élus locaux et des représentants des associations patriotiques.

> Message du Secrétaire d’État chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,06 Mb