Ryan Régis Meylon, le porte-drapeau de Trois-Rivières aux Champs-Élysées

 
 
Ryan Régis Meylon, le porte-drapeau de Trois-Rivières aux Champs-Élysées

Porte-drapeau de la section de Trois-Rivières de l’Union fédérale guadeloupéenne des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, Ryan Régis Meylon représentera la Guadeloupe aux cérémonies du 14 juillet sur les Champs-Élysées.

C’est une première pour Ryan mais c’est aussi une première pour la Guadeloupe. A 19 ans, le porte-drapeau de la section des anciens combattants de Trois-Rivières sera aux côtés de ses homologues des autres régions françaises, sous le chapiteau présidentiel, lors du défilé des troupes sur les Champs-Élysées.

Le soir du 14 juillet, avec tous les autres porte-drapeaux, Ryan Régis Meylon participera à la cérémonie de ravivage de la Flamme du soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe.

Actuellement en formation au Régiment du service militaire adapté (RSMA) dans la filière bois, Ryan est depuis deux ans le porte-drapeau de la section de Trois-Rivières C’est sa maman, ancienne combattante de la guerre du Golfe, qui l’a encouragé dans cette voie. C’est elle aussi qui l’accompagnera à Paris. « Ryan participe aux défilés des fêtes communales et à toutes les grandes manifestations qui se déroulent au Champ d’Arbaud, explique-t-elle. Les Champs-Élysées le 14 juillet, ce sera vraiment un bel encouragement pour tout son investissement. »

Chaque année, l'Office national des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONACVG) invite ainsi, les plus jeunes porte-drapeaux de France à Paris pour le 14 juillet. Pendant toute une journée, ces jeunes, originaires de toutes les régions françaises et âgés de 8 à 25 ans, sont mis à l’honneur.

Une mission hautement symbolique

L’ONACVG accorde une attention toute particulière à la présence des porte-drapeaux lors des journées nationales commémoratives et des cérémonies locales. L'Office gère l’attribution d’un diplôme d’honneur créé en 1961, après avis des commissions départementales et d’une commission nationale. Il veille également à favoriser l’achat et le renouvellement des drapeaux associatifs grâce à l’octroi de subventions.

Les porte-drapeaux sont des personnes, anciens combattants ou non, qui assurent bénévolement lors des manifestations patriotiques le service du port du drapeau tricolore de leur régiment ou de leur association. Cette mission est hautement symbolique puisque le porte-drapeau rend hommage, au nom de la Nation française, aux combattants et aux disparus. Le porte-drapeau se doit donc d'exercer sa fonction avec dignité et constance. À l’image même de Ryan. Félicitations, jeune homme !

Les pompiers de Guadeloupe défileront sur les Champs-Élysées... et à Basse-Terre

defilé1

Le 30 juin dernier, 23 sapeurs pompiers de Guadeloupe se sont envolés pour la métropole. Ils défileront le 14 juillet sur les Champs-Élysées aux côtés de leur homologues martiniquais, guyanais, réunionnais et mahorais pour représenter les sapeurs-pompiers de France.

Après une semaine d’entraînement avec les autres SDISService Départemental d'Incendie et de Secours ultra-marins à l’école nationale des officiers des sapeurs pompiers de France à Marseille, ils viennent de rejoindre la base militaire de Satory dans les Yvelines pour les derniers réglages avec l’ensemble des troupes à pied qui défileront sur les Champs.

Le détachement guadeloupéen est placé sous le commandement du capitaine Bissainthe qui fêtera ainsi son deuxième défilé sur les Champs-Élysées. Sur les 23 sélectionnés, trois sont des femmes. Le Jour J, ils rejoindront la soixantaine d’autres représentants des dom et défileront aux côtés des pompiers de Paris et de Marseille.

Pendant ce temps, à Basse-Terre, ce seront les jeunes sapeurs-pompiers qui emprunteront à pied le boulevard maritime. Et ce sera une première pour eux. Alors… tous au défilé !