Le préfet à l’écoute des entreprises guadeloupéennes

 
 
Le préfet à l’écoute des entreprises guadeloupéennes

Dans le cadre de ses visites aux entreprises, le préfet a rencontré dirigeants et salariés de la société TIG (Travaux Industriels Guadeloupéens) située à Jarry (Baie-Mahault) et spécialisée dans la construction navale aluminium professionnelle.

C’est d’ailleurs l’une des premières demandes que Renaud Capdevielle, le dirigeant de TIG, a formulé auprès du Préfet : mettre en place une filière de formation propre à son activité, la construction navale.

« Je suis venu à votre rencontre pour travailler en réseau avec les entreprises, lui a répondu le représentant de l’État. Avec les collectivités, l’Éducation nationale et les autres partenaires, nous allons tenter de faire avancer ce dossier. »

Autre demande, la simplification des procédures concernant l’exonération de l’octroi de mer pour les produits importés qui servent à la production locale. « Là-aussi, l’État est engagé dans une démarche de simplification qu’il faut encourager », a poursuivi le préfet.

DSC01769

Le préfet a rencontré dirigeants et salariés de la société TIG

Cette visite de terrain, comme celles qui suivront, est essentielle pour mobiliser de façon concrète et pertinente les dispositifs adaptés à la situation des entreprises. Pour accompagner leur développement, il y a bien sûr le Pacte de responsabilité et de solidarité avec ses mesures spécifiques à l’Outre-mer. Mais d’autres aides visent aussi à soutenir l’innovation, le développement, le recrutement et l’internationalisation.

Ce sont tous ces leviers que le préfet et les services de l’État veulent activer dans un contexte économique de timide reprise. C'est aussi dans cet esprit que Monsieur le préfet présidera, à compter du 23 avril prochain, un comité de suivi de l’économie associant l’ensemble des acteurs économiques de l'archipel.

> L’État aux côtés des entreprises guadeloupéennes - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,58 Mb

Plus de photos sur :