Chlordécone : ajustement des restrictions de pêche en vigueur

 
 
pêche

La préfète de la région Guadeloupe communique :

 

Un nouvel arrêté vient ajuster les restrictions de pêche en vigueur sur certaines zones maritimes de la Guadeloupe, en fonction des derniers avis scientifiques et des résultats d'analyse des échantillonnages réalisés au niveau du milieu marin. Ces restrictions de possibilités de pêche sont rendues nécessaires pour limiter l'exposition de la population à la chlordécone et préserver la qualité des produits de la pêche proposés à la consommation.

Ces restrictions, qui s'appliquent aux plaisanciers comme aux professionnels, font l'objet d'un arrêté préfectoral publié ce jour et dont le dispositif est consultable sur le site internet de la préfecture à l'adresse suivante : http://www.guadeloupe.territorial.gouv.fr/actes3/web/acte.php?aid=4096

Cet arrêté a été pris à la suite de la consultation du public effectuée du 29 avril au 20 mai 2013, conformément à l'article 7 de la Charte de l'Environnement qui stipule que toute personne a le droit d'accéder aux informations relatives à l'environnement détenues par les autorités publiques et de participer à l'élaboration des décisions publiques ayant une incidence sur l'environnement.

Une synthèse des dix contributions écrites reçues à l'occasion de cette consultation est disponible sur le site internet de la préfecture et de la direction de l’alimentation de l’agriculture et de la forêt (DAAFDirection de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt).

Les principales modifications apportées au projet d'arrêté proposé à la consultation du public sont les suivantes :

  •  légère réduction de l'étendue de la zone d'interdiction partielle de pêche, limite Nord ramenée de la pointe Dibuque à la pointe Beaugendre sur la commune de Vieux-Habitants ;
  •  préservation de la possibilité de créer des activités aquacoles et conchylicoles dans les zones d'interdiction partielle de pêche, sous réserve du respect de l'ensemble des réglementations applicables, notamment sur le plan sanitaire ;
  •  simplification de la présentation de la liste (annexe 2) des espèces dont la pêche est interdite dans les zones d'interdiction partielle.

Dès à présent une étude est en cours à l'Institut français pour l’exploitation de la mer (IFREMERInstitut français de recherche pour l'exploitation de la mer) et à l'université des Antilles et de la Guyane (UAGUniversité Antilles-Guyane) pour approfondir la connaissance sur la contamination des espèces marines autour de la Martinique et de la Guadeloupe en vue d'aider à l'adaptation de ces mesures réglementaires prises dans un objectif de protection de la santé publique, tout en limitant les contraintes pour la pêche au strict nécessaire.

La subdivision des phares et balises de la direction de la mer va procéder au balisage des zones réglementées tandis qu'une campagne d'information et de sensibilisation à la nouvelle réglementation sera lancée à l'attention de tous les usagers de ces zones.

Annexe :

> Synthèse des observations du public sur le projet d'arrêté visant à actualiser la réglementation de la pêche et de la commercialisation des espèces de la faune marine dans certaines zones maritimes de la Guadeloupe du fait de la contamination par la chlor - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,12 Mb