« Saint-Martin renaîtra, je m’y engage. »

 
 
« Saint-Martin renaîtra, je m’y engage. »

Le Président de la République est arrivé ce matin à 6h à l’aéroport Pôle Caraïbes où il a rencontré les élus de la Guadeloupe et les services de l’État pour un point de situation sur l’aide apporté aux îles du Nord.

« Ce que nous avons mis en, place, c'est l'un des plus grands ponts aériens depuis la Seconde Guerre mondiale », a déclaré le président.

« Il y a 1900 forces de l'ordre et forces armées à Saint-Martin pour sécuriser l'île, plusieurs avions et hélicoptère qui font la navette, » a-t-il ajouté. « Les moyens sont là, avec un retour à l'ordre public partout où nous avons connu des débordements inacceptables ».

« Ce qui s'est passé est une catastrophe naturelle qu'on ne peut comparer à aucun autre évènement dans les dernières décennies », a-t-il rappelé. « Face à ça, le gouvernement a répondu dès que l'information a été donnée, donc plusieurs jours avant, et constamment tout au long de la crise."

« L'anticipation a été complète, il n'était pas possible d'avoir une anticipation supérieure », a assuré le chef de l'Etat.

Le président a annoncé qu'un délégué interministériel serait prochainement nommé pour assurer la coordination de la reconstruction.

Emmanuel Macron se rendait ensuite à Saint-Martin et Saint-Barthélémy pour un vol de reconnaissance avant de rencontrer les sinistrés, en leur apportant notamment quelques 12 tonnes de matériel.