Virus Zika, les mesures de précaution à prendre

 
Virus Zika, les mesures de précaution à prendre

Face à la persistance du virus Zika et du nombre de personnes infectées  en Guadeloupe, retrouvez les actions de prévention que chacun peut mettre en œuvre afin de contenir la transmission du virus.

La maladie à virus Zika constitue pour la grande majorité de la population une maladie sans gravité, mais il convient de rester vigilant compte tenu du risque potentiel que fait courir ce virus sur le bon développement du fœtus et donc de la grossesse chez les femmes enceintes.

Par ailleurs, le Syndrome de Guillain Barré associé au Zika nécessite une prise en charge en milieu hospitalier.

Ces deux formes de complications liées au Zika justifient la mobilisation de tous pour lutter activement contre les moustiques et éviter d’être soi-même infecté et transmettre le virus.

Le point épidémiologique et toutes les informations utiles pour se protéger et protéger les autres

Les actions de prévention

Rappel des consignes avec l’agence régionale de santé à partager largement :

90% des gîtes de reproduction du vecteur peuvent être éliminés mécaniquement sans recours à des produits chimiques. C’est le meilleur moyen de lutte contre le vecteur :

Détruire les larves ainsi que les gîtes potentiels de reproduction des moustiques autour et dans l’habitat (en supprimant les soucoupes sous les pots de fleurs et en vidant au moins une fois par semaine tous les récipients contenant de l’eau stagnante : détritus, gouttières…) ; protéger les réserves d’eau avec un tissu moustiquaires ; mettre en terre les plantes plutôt que dans de l’eau (sinon changer l’eau au moins une fois par semaine)

Se protéger des piqûres de moustiques en portant des vêtements longs, en utilisant des répulsifs cutanés (en respectant les précautions d’emploi, en particulier chez l’enfant et la femme enceinte) ainsi que des moustiquaires de berceau chez le nouveau-né et le nourrisson ;

Protéger l’habitat (moustiquaires, diffuseurs électriques, tortillons…).

À noter : Contrairement au moustique vecteur du paludisme, l’Aedes a une activité principalement diurne avec une recrudescence d’activité le matin et en fin de journée. C’est donc surtout dans la journée qu’il faut se protéger.

Les symptômes du virus Zika

Les symptômes sont le plus souvent de type grippal (fièvre, maux de tête, courbatures) avec des éruptions cutanées et se manifestent dans les 3 à 12 jours qui suivent la piqûre par le moustique. Il convient dès lors de consulter un médecin.

Le Zika peut également se manifester par une conjonctivite ou par une douleur derrière les yeux, ainsi que par un œdème des mains et/ou des pieds. La fièvre apparaît peu élevée et transitoire. Il n’existe pas de traitement curatif, ni vaccin et le traitement est donc symptomatique (traitement des symptômes).

Les recommandations aux femmes enceintes

Les femmes enceintes doivent adopter des mesures de protection renforcées (vêtements longs, répulsifs…) et consulter sans délai en cas de symptômes

Elles doivent éviter tout rapport sexuel non protégé pendant la durée de la grossesse.

 

En savoir plus :

Les actions des pouvoirs publics

Les chefs d’entreprises contre le ZIKA

Cliquez sur l'image pour accéder au document :