Zika : le préfet appelle les administrations à s’engager

 
 
Zika : le préfet appelle les administrations à s’engager

Le préfet Jacques Billant a signé la charte "Ici, je m'engage".

Face au Zika, le préfet entend poursuivre une mobilisation forte de tous les acteurs en Guadeloupe. Il souhaite que la campagne « Ici, je m’engage » soit étendue à l’ensemble des administrations, des collectivités et des services publics.

Quatre mois après la déclaration de l’épidémie, le virus Zika est toujours présent en Guadeloupe en cette veille de rentrée scolaire. Et si depuis quelques semaines le nombre de cas cliniquement évocateurs est en baisse, des complications neurologiques ont conduit à l’hospitalisation de près d’une cinquantaine de personnes depuis le début de l’épidémie en avril dernier.

Concernant les femmes enceintes et les risques de microcéphalie (malformation congénitale) pour les enfants à naître, elles sont désormais plus de 400 à avoir été touchées par le virus. Un suivi obstétrical spécifique a été mis en place par l’Agence régionale de santé (consultations, sérologies, échographies supplémentaires) mais un aussi un suivi pédiatrique des nouveaux nés dont la mère a été contaminée.

Communication, prévention et mobilisation

Face à ces enjeux de santé publique, « seule une mobilisation forte, tant au niveau individuel qu’au niveau communautaire, pourra diminuer l’ampleur de la maladie et par voie de conséquence les risques de survenue de complications », a déclaré le préfet lors d’un point de situation avec le directeur général de l’ARS, ce mardi 30 août, dans les locaux de l’ARS-Dothémare.

De son côté, l’ARS poursuit les actions de prévention et de communication via les canaux de diffusion traditionnels (presse, radio, …) afin de convaincre le plus grand nombre de poursuivre le travail de destruction des gites larvaires et de protection individuelle (utilisation de répulsifs, moustiquaires, etc.).

Depuis juin, « Infos ZIKA » une newsletter mensuelle relative aux réponses apportées face à l’épidémie de Zika est également partagée avec tous les partenaires pour communiquer sur les actions de gestion développées par chacun et leur impact : des collectivités locales jusqu’aux établissements en charge de l’offre de soins, en passant par les socio-professionnels.

La campagne « Ici, je m’engage » étendue aux administrations

Engage_zika1

Parmi les actions initiées auprès du monde économique en partenariat avec la Chambre de commerce et d’industrie des îles de Guadeloupe, la campagne « Ici je m’engage » a touché une soixantaine de sociétés.

A ce jour une dizaine d’institutions ou d’organismes publics s’y sont ralliés et le préfet encourage désormais l’ensemble des administrations et services publics à faire de même.

« Je souhaite que chaque collectivité, direction, service ou autre établissement public montre sa participation citoyenne, en prenant part à la campagne « Ici je m’engage » a-t-il dit. Cet engagement peut se traduire sous plusieurs formes : des actions concrètes d’élimination ou de contrôle de gîtes larvaires dans les locaux ; une communication pro-active à destination du personnel ou du public cible  ou toute autre action de prévention que chacun jugera pertinente ou originale.  Il conviendra ensuite d’apposer le logo « ici je m’engage » de manière visible à l’entrée de chaque établissement.»

C’est désormais chose faite pour la préfecture avec la signature par le préfet en personne de la charte « Ici, je m’engage » qui peut également être signée en ligne via le lien : http://q-r.to/bacw8u

 

En savoir plus :